TUTO #6 : Comment utiliser une technique simple pour apprendre le rappel à son chien ?

La première raison pour laquelle il est indispensable d’apprendre le rappel à son chien est une question de sécurité. Que ce soit pour vous ou pour votre chien. Imaginons, que votre compagnon canin traverse une route à fort trafic pour aller courir derrière un chat, quelles seraient les conséquences et comment réagirez-vous ?

Il est vrai que dans la majeure partie des villes, il est maintenant obligatoire de promener les chiens en laisse. Certaines mairies justifient cette décision par les risques d’accidents de la route, d’autres en raison des déjections canines non ramassées. Pour les chiens classés « dangereux », rappelons que la laisse est obligatoire en toute circonstance sur la voie publique. Malgré cela, il est quand même intéressant, voire vital d’apprendre à son chien à revenir sur ordre. Votre laisse peut vous échapper des mains, se casser. Le chien peut réussir à passer la tête à travers un collier trop large…

La deuxième raison est que cela participe au bien-être de votre chien. Il est agréable de pouvoir le lâcher en forêt ou dans un parc, pour qu’il puisse se dépenser, s’amuser avec ses congénères, sans pour autant avoir besoin de lui courir après une fois venue l’heure du départ.

C’est pourquoi il est extrêmement important de lui apprendre sans confusion le rappel. Vous devez être en mesure de faire revenir votre chien sur demande même si la distraction semble forte intéressante.

Résultat de recherche d'images pour "chien revient au rappel"

L’apprentissage du rappel peut débuter dés le plus jeune âge du chiot (3 mois environ). Il est inutile d’attendre que votre compagnon soit mature pour lui apprendre. Bien au contraire, l’avantage chez un chiot, c’est qu’il a tendance à suivre naturellement le maître un peu partout, donc c’est à vous de renforcer cette bonne attitude.

 

Une technique simple pour apprendre le rappel à son chien

Un bon rappel signifie : être capable de capter l’attention de son chien dans n’importe quelles situations. Bien sûr cet aboutissement peut prendre beaucoup de temps, il faudra faire preuve de patience mais surtout de persévérance car tous les chiens n’ont pas les mêmes capacités à assimiler les bases de l’éducation.

Au départ, il est important de commencer l’apprentissage dans un endroit calme et sans distraction,  le plus simple étant la maison. Puis passez à un endroit sécuriser comme votre jardin ou un parc fermé. Par sécurité, on peut s’équiper d’une longe de 10 ou 20 mètres.

Pour utiliser cette technique d’apprentissage, il est absolument primordial que votre loulou maîtrise déjà les apprentissages « Assis », « Couché » et « Pas bouger ». Décortiquons ensemble la technique pour apprendre le rappel à son chien :

  • Commencez par asseoir ou coucher votre chien. 
  • Donnez l’ordre au chien de ne pas bouger. 
  • Reculez tout doucement, face au chien, en marchant en arrière et en gardant la main dressée devant vous, paume face au chien. 
  • Stoppez-vous à environ 5 mètres et accroupissez vous. Attendez 5 secondes dans cette position. 
  • Beaucoup de chiens de précipiteront vers vous en vous voyant vous baisser, signe d’apaisement et de probables câlins. Si tel est cas, sanctionnez le chien par un « Non » ferme et définitif et remettez exactement à la place où il se trouvait initialement. Il ne doit venir vers vous que lorsque vous l’appelez et non pas avant. Une telle erreur pourrait entraîner un drame en pleine rue. Reculez à nouveau et accroupissez vous au même endroit. 
  • Appelez le chien par son nom associé à l’ordre « Viens ». Soyez très exubérant, n’hésiter pas à taper dans vos mains. Le chien doit trouver du plaisir à vous obéir.
  • Si le chien ne vient pas, en fonction de l’animal, augmentez les encouragements, montrez lui que vous avez de la nourriture dans la main ou reculez un peu plus loin. Si rien n’y fait, utiliser une longe et tirer très doucement par petites saccades sur la longe, sans pour autant le tirer vers vous. Le but n’est pas de forcer le chien à venir mais de lui faire comprendre plus clairement ce que vous souhaitez en lui indiquant la direction. Même si le chien met 20 minutes pour vous rejoindre, félicitez le chaleureusement, comme s’il avait obéit dès la première seconde. Si vous le punissez quand il se décide enfin à revenir, il ne reviendra plus…
  • Une fois le chien à vos pieds, asseyez le et récompensez le. 
  • Recommencez l’opération en reculant de plus en plus loin. 
  • Recommencez l’opération en vous tournant dos au chien, puis en vous cachant derrière un mur. 
  • Recommencez l’opération en multipliant les difficultés (congénères, bruits divers, sollicitations multiples).

 

Quelques astuces

  • Profitez des situations naturelles, par exemple lorsque vous êtes dans la cuisine, votre chien ou chiot vous voit du couloir, vous l’appelez par son nom, il arrive, félicitez-le et donnez-lui une récompense.
  • Dés que votre chien est revenu vers vous, récompensez-le excessivement avec des caresses et une friandise. Puis on supprimant progressivement la friandise et en la remplaçant uniquement par des caresses.
  • Répétez cet exercice souvent dans la journée sous forme de jeu. Il est absolument primordial de ne pas le rappeler uniquement lors de ses moments de joie. Imaginons que vous emmenez votre loulou dans un parc très fréquenté par les chiens et que celui-ci soit constamment libre sans réelle surveillance. Dans ce cas, votre chien va, sans hésitation, apprécier ces bons moments surtout s’il rencontre d’autres congénères, il va jouer, courir… bref prendre énormément du plaisir. Il apprendra que ces moments de joie… ne vous concerne pas et il vous associera simplement à celui qui viendra interrompre ses moments précieux. Le chien va très vite associer cela : chaque rappel = attacher en laisse suivi du retour à la casa… Dans le meilleur des cas, un chien très obéissant reviendra facilement et rapidement mais je peux vous assurer que cela durera un temps car à chaque sortie successive le chien mettra de plus en plus de temps à revenir vers son maître frustré et décidera de prolonger son plaisir jusqu’à ne plus revenir du tout.
  • Puis lors des premières balades sans laisse, travailler le rappel à différents moments. 
  • Ne brûlez pas les étapes dans l’apprentissage du rappel.
  • Gardez en tête que le retour du chien doit toujours rester positif et très intéressant pour lui (récompenses).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *