Histoire de chien #5 : Les chiens de race, les bâtards et les corniauds !

Lors-qu’arrive le moment où l’on souhaite adopter un chien, beaucoup de personnes hésite entre un chien de race et un bâtard. Les deux types de chien, et j’en rajouterais même un troisième, le corniaud, ont leurs propres avantages et inconvénients.

Voyons déjà, dans cette article, qui est quoi !

 

Les chiens de race

Résultat de recherche d'images pour "lof"Avec un chien de race, on connaîtra à l’avance ses caractéristiques générales physiques et comportementales. Il sera plus simple de savoir si un chien va correspondre à notre mode de vie et notre caractère lorsque que celui-ci est issu d’une lignée de la même race.

Dans de nombreux cas, les chiens pure race sont enregistrés et font partie du club canin national. Le Pedigree ou Inscription au Livre des Origines Françaises (LOF) ou Livre des origines d’un autre pays, n’est pas qu’un simple papier. C’est un document officiel comportant la généalogie du chien que vous allez acquérir et qui certifie l’exactitude de ses origines mais aussi l’un des principaux outils de sélection de l’éleveur. En effet, le faite de connaître la lignée de chiens permet de sélectionner un certain nombre de caractéristiques, qu’elles soient physiques, mentales ou sanitaires.

 

Les bâtards

Le bâtard est issu de géniteurs de deux races supposées pures ou d’un parent de race pure et d’un parent d’origine indéterminée.

Il existe deux types de bâtards, les simples et les complexes. Pour faire simple et bref : un mélange simple implique l’accouplement de deux chiens de races pures différentes et un mélange complexe peut être le mélange de toute une série de races différentes, dans certains cas les races pures de départ ne sont pas identifiables.

Résultat de recherche d'images pour "labradoodle"

Le Labradoodle

Il est souvent le fruit d’un croisement naturel accidentel entre deux chiens de race, mais il peut résulter d’une sélection visant à obtenir un individu précis. Ces croisements délibérés sont souvent nommés par un mot hybride comme par exemple, le croisement d’un Caniche et d’un Labrador qui donne le Labradoodle.

Certains considèrent que les bâtards et les corniauds ont une plus longue espérance de vie, car ils sont souffrent moins de consanguinité. Ce n’est qu’une demi-vérité, car l’absence de généalogie rend leur espérance de vie impossible à déterminer. Ils ne sont d’ailleurs pas à l’abri de problèmes congénitaux.

On peut tenter de deviner la race d’au moins l’un des géniteurs d’un bâtard ou d’un corniaud à son tempérament et à sa morphologie mais l’exercice n’est pas si simple que ça ! Comme le montre une étude du Maddie’s Shelter Medicine Program de l’Université de Floride qui a demandé à plus de 5 000 experts canins de tenter de reconnaître l’origine de plusieurs chiens en se basant uniquement sur des critères physiques. Les résultats sont plutôt… amusants (lien du résultat de cette étude dans les sources).

 

Les corniauds

Le corniaud est un chien issu de races indéterminées dont les géniteurs étaient eux-mêmes bâtards ou corniauds.

Les corniauds sont très répandus dans les pays où les chiens vagabondent en liberté mais il y en a moins dans les pays urbanisés car les chiens errants sont interdits et conduits à la fourrière lorsqu’ils sont attrapés.

 

Conclusion

C’est un difficile débat de savoir si les chiens pure race sont plus sains que leurs homologues de races croisées. Les arguments sont censés des deux côtés, mais une recherche plus en profondeur est encore nécessaire avant que nous puissions avoir une réponse concrète.

Les amateurs de bâtards ont tendance à penser que les chiens croisés sont plus sains car ces derniers possèdent de plus nombreux types de gènes différents car ils ont un patrimoine génétique composé de différentes races de chien parmi leurs ancêtres. Plus le patrimoine du chien est petit et limité plus il est susceptible, s’il existe des maladies génétiques héréditaires, d’être transmis à de nombreux autres chiens au sein de cette famille canine.

L’argument contraire est que les chiens de race pure sont bien plus prévisibles. Si vous vous concentrez sur une race et que vous savez de quelles maladies héréditaires souffre un chien en particulier, vous pouvez exclure ce chien du groupe pour l’accouplement.

Dans tous les cas et avant de choisir un chien, il est important de bien étudier les traits de caractères et comportementales.

 

 

Sources :

Assis ! Couché ! Pas bougé ! ; un livre de Gwen Bailey

http://sheltermedicine.vetmed.ufl.edu/library/research-studies/current-studies/dog-breeds/dna-results/

schg.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *