Education #4 : Connaitre les 5 phases à utiliser pour l’apprentissage de son chien

Dès le départ de l’éducation, il est important de connaître et de comprendre les cinq phases qui doivent composer chaque « séquence d’exercice » pour l’apprentissage de son chien. Ce déroulé est ensuite utilisable pour tous les ordres que l’on veut inculquer à son loulou.

 

Phase 1 : le nom de son chien

Il est absolument primordiale de commencer tout commandement en appelant son ami à quatre pattes par son nom. D’autant plus lorsque vous avez plusieurs chiens et/ou que celui-ci est entouré par d’autres congénères, le but est d’attirer son attention et qu’il ne doute pas que le commandement à venir s’adresse bien à lui.

En effet, il faut se montrer aussi précis que possible quand on s’adresse à son chien et commencer par l’appeler par son nom chaque fois qu’on veut lui demander quelque chose. Apprendre à parler chien correctement, c’est dire par exemple : « Lasko, viens », et non pas : « Viens, Lasko ».

 

Phase 2 : le commandement

Le chien n’est pas devin, il faut lui dire clairement et distinctement ce que nous attendions de lui. Attention à toujours utiliser le même mot pour chaque exercice donné.

 

Phase 3 : la stimulation

Il faut se montrer plus intéressant que ce qu’il y a autour. Cette phase a pour but d’encourager le chien et d’accélérer la phase d’exécution. Faire attention au timbre de la voix lors de la stimulation, il doit être doux et encourageant.

 

Phase 4 : la récompense

Le chien répond correctement au commandement qu’on lui a donné, on le récompense IMMÉDIATEMENT (caresses, voix et éventuellement une friandise). La récompense doit intervenir tout de suite après que le chien ai réalisé l’exercice pour qu’il associe son action à ces félicitations. Les exercices demandés doivent toujours rester pour lui le plaisir de l’exécution ou de la récompense. Ne soyez pas avare en félicitations, montrez votre enthousiasme à votre compagnon ! 

 

Phase 5 : la libération

Elle a pour but de mettre fin à l’exercice lorsque vous le décidez ; ce n’est pas le chien qui estime être resté assis assez longtemps pour pouvoir bouger. Attention de bien espacer la libération de la récompense. 

 

Conclusion

Résultat de recherche d'images pour "chien qui court"Donnons un exemple précis pour illustrer notre déroulé, lorsque nous voulons rappeler notre chien :

« Lasko, viens ! »

« Oui, c’est bien, aller viens, allez allez ! »

Le chien s’exécute, il arrive à vos pieds, le féliciter immédiatement : « C’est bien Lasko, bon chien ! » en rajoutant des caresses et/ou une friandise.

Laissez passer quelques secondes et libérer votre chien de l’exercice : « Lasko, aller file ! ».

 

Vous l’aurez compris, il est primordiale de respecter le même déroulé pour que votre chien sache précisément ce que vous attendez de lui :

NOM – COMMANDEMENT – STIMULATION – RÉCOMPENSE IMMÉDIATE – LIBÉRATION

 

 

Sources : 

Comment parler chien ; un livre de Stanley Coren

santevet.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *