Curiosité #5 : Pourquoi les chiens remuent-ils la queue ?

On a coutume de dire qu’un chien qui remue la queue est un chien heureux. Une chose est certaine, c’est que la queue du chien et ses mouvements en disent long sur ses émotions.

 

Le langage des signes

Lorsqu’un chien tient sa queue haute, c’est généralement signe de dominance. La position lui permet en effet d’émettre ses phéromones. En revanche, lorsqu’il cache sa queue entre ses pattes pour dissimuler ses glandes anales, il montre son stress ou sa peur. Et lorsqu’un chien remue la queue, il répand aussi son odeur autour de lui. Un geste que nous interprétons classiquement comme une preuve de bonheur. Mais en réalité, les choses ne semblent pas aussi simples.

La queue sert au chien à exprimer de nombreuses émotions, et ce de manière plutôt réflexe. En réponse à des impulsions nerveuses. Ainsi, lorsqu’il est anxieux ou qu’il ressent une émotion négative, le chien peut également remuer la queue. Mais alors, plutôt vers la gauche. Les battements de queue concentrés sur la droite seraient, quant à eux, bien une expression de bonheur et d’émotion positive. En effet, Des chercheurs italiens du Centre de recherche sur l’esprit et les sciences du cerveau de l’université de Trente (Italie) avaient déjà montré que les battements majoritairement orientés vers la droite étaient associés à des émotions positives, lorsque le chien voit son maître par exemple. À l’inverse, une prédominance du côté gauche signale plutôt de l’anxiété. Cela s’explique par l’hémisphère cérébral majoritaire utilisé lors d’une action : si le gauche domine, alors cela se répercute sur la partie droite du corps, et inversement. Les chercheurs pensent que ce genre de découverte va permettre d’aider les maîtres, les vétérinaires ou les dresseurs à mieux communiquer avec leur animal. Mais ceux-ci restent sceptiques, car il existe bien d’autres moyens pour comprendre l’état émotionnel de son chien quand on le connaît un peu, et donc ce détail paraît presque futile. Quoi qu’il en soit, cette étude nous renseigne un peu plus sur la communication des émotions chez nos plus fidèles compagnons.

Des battements de queue à interpréter

En y regardant de plus près, on pourrait même distinguer plusieurs degrés de balancement de la queue. Un balancement lent et rythmé serait signe d’indécision. Le chien qui y a recours hésite quant à l’attitude de la personne — ou du chien — qu’il a face à lui. Lorsque le battement est rapide et désordonné, il traduit une excitation, positive… ou négative. Les chiots peuvent même remuer leur queue lorsqu’elle est entre leurs pattes. On parle alors de balancement de soumission active. Le balancement de domination, enfin, est à peine perceptible et traduit une certaine tension.

 

Conclusion

Notez que ce comportement que l’on observe chez le chien — et chez le chat, pour lequel il n’est pas nécessairement à interpréter de la même façon — semble exacerbé par sa proximité avec l’Homme. En effet, son ancêtre le loup lui, ne remue guère la queue… de même qu’il n’aboie pas.

 

 

Source :

futura-sciences.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *