Curiosité #14 : SpotMini, le robot mi-chien mi-girafe pour vous servir

Boston Dynamics a enfin annoncé un projet commercial pour l’un de ses robots. Après un quart de siècle d’activité, l’entreprise va en effet commercialiser sont premier produit, en l’occurrence le quadrupède SpotMini, promis à la vente l’an prochain.

Boston Robotics SpotminiFondée en 1992 à partir d’un projet du MIT (Massachusetts Institute of Technology), cette entreprise a réalisé des robots humanoïdes et quadrupèdes dont les capacités n’ont cessé d’étonner.

Dernièrement, le robot humanoïde Atlas a impressionné en accomplissant des saltos arrière et en affichant ses qualités de joggeur. Son homologue à quatre pattes, le robot chien SpotMini, n’est pas en reste lui non plus. Il sait ouvrir les portes à l’aide de son bras articulé et ne se laisse pas embêter.

 

A quoi va servir ce chien-robot ?

Toutefois, malgré toutes ces démonstrations, Boston Dynamics n’a jamais expliqué à quel usage se destinaient ses robots et encore moins si elle comptait les commercialiser. Mais après 26 ans d’activité, l’entreprise vient enfin d’annoncer du concret : le robot SpotMini sera commercialisé l’année prochaine. L’information a été donnée à l’occasion d’une conférence sur la robotique organisée par le site TechCrunch.

Résultat de recherche d'images pour "spot mini"De nombreuses vidéos ont été sortis par la firme pour montrer les capacités de son nouveau jouet. Dans l’un d’elle, SpotMini montre sa capacité à ouvrir les portes. Comment ? Il se sert d’un bras articulé prolongé d’une pince avec laquelle il saisit la poignée et la manœuvre. Une opération d’une affligeante banalité pour nous autres humains, mais qui nécessite un gros travail de synchronisation entre tous les capteurs et les algorithmes de vision pour un robot. Dans cette épisodele robot quadrupède surmonté d’un bras robotisé est aux prises avec un humain peu amène. Ce dernier va tout faire pour compliquer la tâche de la machine alors que celle-ci cherche toujours à ouvrir une porte. Muni d’une crosse, l’homme commence par bloquer la tête du bras robotisé qui tente d’atteindre la poignée. Imperturbable, SpotMini poursuit sur sa lancée comme si de rien n’était.

D’autres vidéos montrent le robot est capable d’accomplir un certain nombre de tâches délicates, comme par exemple de ranger la vaisselle dans le lave-vaisselle. Il est agile, gravit les marches d’escalier sans encombre et peut se remettre sur ses pattes s’il chute. En revanche, il n’est apparemment pas très doué pour servir à boire…

D’après la description succincte qu’en donne Boston Dynamics, SpotMini est doté d’une batterie de capteurs et de caméras lui permettant de cartographier l’espace en 3D et de percevoir la profondeur de champ, à la fois pour se déplacer et pour manipuler les objets. Cependant, il est précisé que ce curieux robot n’est pas entièrement autonome mais piloté par un opérateur pour les opérations les plus délicates. Difficile donc de déterminer à quel moment dans la vidéo SpotMini agit par ses propres moyens.

Conclusion

Boston Dynamics prévoit de produire une centaine d’exemplaires de SpotMini en vue de son lancement en 2019. On apprend que le robot pèse 30 kg dans sa version avec bras mobile et qu’il dispose d’une autonomie de 90 minutes. Mais l’on ne sait toujours pas à quoi il pourrait bien servir, ni à quel prix ! Aller chercher des cafés, ouvrir la porte, jouer les coursiers dans les bureaux, être employés dans le cadre de travaux publics afin d’assister les entreprises du bâtiment, accomplir des rondes afin de surveiller un site, transporter du matériel… C’est un usage qui avait été envisagé un temps par l’armée américaine. À suivre…

 

 

Sources :

techcrunch.com

futura-sciences.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *